Plafond de verre

Percer son plafond de verre

Vous aimeriez passer à des postes supérieurs mais vous vous demandez si vous êtes à la hauteur, si vous devez vous faire remarquer ou attendre que l’opportunité frappe à votre porte ? Vous avez des hésitations, vous vous sentez bloqués ?

 

Il est possible que vous trouviez quelques réponses dans cet article. Et si ce n’est pas le cas, coaching et bilan de compétences seront des aides sur lesquelles compter.

Et si le fameux plafond de verre dont tous parlent pour gravir les plus hautes échelles de la responsabilité étaient en fait mental ? Après tout on le dit en verre donc invisible. Ce qui est sûr, c’est que c’est une représentation de l’esprit. À nous de choisir de lui donner une existence ou pas.

 L'apparition de la notion de plafond de verre remonte à la fin des années 70 aux Etats-Unis. Elle a ensuite été popularisée en 1986 par deux journalistes du Wall Street Journal, Carol Hymowitz et Timothy D. Cette notion avait pour but d’expliquer le manque de femmes à des postes de direction et leurs difficultés à atteindre ces postes en raison d’un monde très masculin.

 Mais je me pose la question ce plafond de verre concerne-t-il vraiment que les femmes aujourd’hui en 2022 ? Est-ce que tous les hommes dotés de qualités humaines et du leadership attendus pour ces postes les atteignent toujours comme si la route était toute tracée ? Hommes et femmes osent ils tous prendre la place qui leur revient ?

Existe il vraiment encore aujourd’hui ?

 

 Bien sûr les chiffres visant la parité dans les fonctions à hautes responsabilités ne révèlent pas vraiment une grande parité selon les entreprises et les pays. Pour les femmes ces chiffres pourraient imposer une chape de plomb mental, elles pourraient se dire que ce n’est pas pour elle ! Voir l’article Peut-on en finir avec le plafond de verre ? (scienceshumaines.com)

 Mais que dire de celles qui se lancent sans se poser la question : Marie Curie, prix Nobel, Angela Merkel, Chancelière, Ellen Johnson Sirleaf, Présidente du Libéria, Hazel McCallion, Directrice de l’aéroport de Toronto, Gail Kelly Directrice de la Westpac Bank, Anne Lauvergeon Directrice de AREVA, Anne Mulcahy, PDG de Xerox, Jacinda Ardern 1er ministre Nouvelle Zélande, …

Même si elles sont bien moins représentées que les hommes, elles ne sont plus anecdotiques aujourd’hui, elles sont présentes, elles comptent et font un travail remarquable. Être une femme peut vous permettre d’être remarquée aussi pour votre différence.

Homme ou femme, même si l’on peut penser que des parcours sont prédéfinis en fonction des diplômes, des profils, des typologies de parcours ou des métiers de chacun, nous avons le choix ! Soit de suivre ce qui a été défini pour nous, soit de tracer malgré tout notre propre chemin.

 

 Les craintes et problématiques que vous aurez à traiter pour passer ce plafond de verre seront très certainement :

-         Sortir du syndrome de l’imposteur

-         Accepter d’entrer dans un monde qui vous est destiné et ce, quel que soit le regard ou les aprioris des autres

-         S’affirmer tel que vous êtes avec vos valeurs, vos convictions et votre vision

-         Montrer vos compétences et votre réel potentiel

-         Assumer qui vous êtes et ce dont vous êtes capable

Et ce n’est pas toujours chose facile, il arrivera parfois que le chemin que vous aviez imaginé nécessite l’arrivée de nouvelles directions, que vous preniez des détours, que vous viviez des expériences inattendues.

 

Mais tout ce parcours pourra être facilité si à l’inverse,

-         Vous imaginez votre ambition,

-         Vous avez une vision claire de ce que vous voulez transmettre ou de votre façon de manager,

-         Et si vous prenez le temps de nourrir votre réseau,

-         Vous vous renseignez sur ce qui vous intéresse vraiment,

-         Vous discutez avec des personnes qui vous inspire,

-         Vous vous essayez à de nouvelles fonctions

Et c’est seulement là que vous saurez. Vous saurez si vous avez une place, si vous avez quelques choses à apporter même là où on ne vous attend pas.

 

Beaucoup pensent que nos leaders savaient parfaitement quand ils ont commencé où ils en seraient aujourd’hui. Quand bien même ils avaient des rêves, des ambitions, des convictions ou quelques buts bien précis, ils ne savaient pas vraiment à l’avance ce qui les attendait, comment exactement y parvenir et encore moins une idée précise de ce qu’est leur vie aujourd’hui.

Par contre, ils ont imaginé, essayé, accepté et créé des opportunités, persévéré quand ce n’était pas évident…

 

Ne laissez pas des chiffres, des statistiques, des directions d’entreprises choisir pour vous. Prenez confiance en votre potentiel, montrez de quoi vous êtes capable et ce qui vous anime. Ainsi vous percerez votre propre plafond de verre, celui que vous vous posez à vous-même.

 

Remplacer votre timide brise-glace par un ultrason puissant qui pulvérisera votre plafond de verre et vous laissera prendre pleinement votre place. Donnez vous les moyens de reprendre confiance en vous et de prendre les opportunités que vous méritez.

Coach Ernestine

Plafond de verre

Avoir plus d'infos sur les offres Coach Ernestine

Suivre les publications sur les réseaux

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Instagram